InnIS: Innovation & Information Stratégique

Le blog des innov'infos de l'ISTIA. Les étudiants du master 2 information stratégique et veille technologique

15 juin 2006

Word et la vie privée (correction...)

Une grosse correction suite à mon article du 2 janvier (un lendemain de fête ca peut se comprendre...) accessible ici.

Contrairement à mes tests de début d'année, il semblerait bien que Word enregistre un certain nombre d'informations sans qu'on lui en donne l'autorisation.

Un test simple pour s'en convaincre:
-Ouvrir un nouveau document Word: écrire "J'aime le chocolat"
-Sauvegardez et fermez
-Ré ouvrir le document et effacez le texte, écrire "Par contre j'aime pas les fraises".
-Sauvegardez et fermez
-Ré ouvrir le document. Vous n'avez pas accès au retour en arrière donc théoriquement selon le discours officiel de Microsoft vous ne pouvez pas récupérer le texte "J'aime le chocolat".
-Fermez Word
-Ouvrez le document .doc avec le bloc note et cherchez le mot chocolat, surprise !

Il y'a donc bien des cas précis dans lesquels "Word enregistre des informations à l'insu de votre plein gré".

Posté par Nicolas A à 20:46 - Tests outils/logiciels - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Propriétés

    J'étais intrigué par ton post, donc j'ai testé.
    Et je suis allé plus loin en testant une troisième phrase.

    En ouvrant le .doc avec NotePad, impossible de retrouver "fraises", mais "chocolat" toujours dispo.

    J'ai donc cherché et en fait, le titre "J'aime le chocolat" se retrouve dans les Propriétés du fichier (Menu Fichier > Propriétés). Dans l'onglet "Résumé" et dans l'onglet "Contenu".

    Je pense donc que le Bloc Note voit les propriétés du document ... mais il ne s'agit pas d'un historique ... juste d'informations qui ont été ajoutées au propriétés lors de la création du fichier.

    Posté par Nicolas R., 16 juin 2006 à 11:25
  • Exact

    Oui, apparemment ce n'est pas lié aux fonctions de suivit des modifications ou a un quelconque historique.
    Ce problème est donc relativement limité, mais reste néanmoins que c'est le genre de petits détails qui font du format .doc un format à déconseiller dans le cas d'échange de fichiers comportant des infos sensibles.

    Posté par Nicolas A, 16 juin 2006 à 12:03
  • Strikeout

    C'est un problème connu depuis bien longtemps, cfr http://lcamtuf.coredump.cx/strikeout/

    Une arme redoutable aux services des cellules de veille

    Posté par manu, 16 juin 2006 à 12:23
  • Les exemples mentionnés sur ce site sont des fichiers AVEC "suivi des modifications".
    Donc les résultats présentés ne sont en rien exceptionnels. Je trouve ça même assez normal que Word garde un historique des versions quand l'utilisateur le lui demande. D'ailleurs, ça fera exactement la même chose sous Open Office ou autres formats "ouverts".

    Le problème évoqué dans mon article est bien différent puisque le problème existe SANS avoir activé le suivi des modifications. Donc sans l'approbation de l'utilisateur. Mais ce n'est pas un problème nouveau non plus.

    Posté par Nicolas A, 16 juin 2006 à 14:02
  • J'ai effectivement fait l'amalgame entre les deux situations.

    Néanmoins, concernant l'expérience de lcamtuf, la situation ne me paraît pas totalement normale, mais le problème est complexe :
    - responsabilité des gens publiant électroniquement un fichier Word ;
    - responsabilité du logiciel Word, puisque si j'active ce suivi des modifications, une fois que le document me donne toute satisfaction, et que je désactive cette fonctionnalité, Word doit oublier l'historique du fichier en question.

    Concernant le problème que vous invoquez, je pense que ce n'est pas un bug, mais une fonctionnalité (pour compléter le commentaire de Nicolas R.) Dérangeante pour l'utilisateur final, mais partant probablement de la bonne volonté des concepteurs.

    Posté par manu, 16 juin 2006 à 17:41
  • Format d'échange

    J'ai lu un article récemment (mais bien sûr impossible de remettre la main dessus) qui parlait de ce problème de Word (et de la suite Office en général). En gros, le discours était : Word n'est pas fait à la base pour être un format d'échange, c'est un format pour créer les documents.
    A partir du moment ou on veut publier les docs, pour éviter tout risque, il faut convertir ces documents en un format d'échange : le PDF par exemple, et comme ça on est tranquile.
    Finalement j'avais raison de prendre la tête de mes potes de promo et de leur dire que pour les rapports de stage, je préférais les envoyer en PDF. A l'époque je trouvais ça plus pro, mais ça m'a peut être aussi permis d'éviter que quelques profs malins tombent sur des bouts de phrases qui n'avaient rien à faire dans un rapport

    Posté par Sylvain, 16 juin 2006 à 18:10

Poster un commentaire