InnIS: Innovation & Information Stratégique

Le blog des innov'infos de l'ISTIA. Les étudiants du master 2 information stratégique et veille technologique

02 avril 2007

Les processus d'innovation

Dans le cadre de mon stage au CIRAD, j'ai assisté à une conférence interne du conseil scientifique sur les processus d'innovation en recherche agronomique.
Je vous restitue ici les grandes lignes de cette conférence très intéressante!
En introduction, différents régimes d'innovation ont été présentés:

  • le régime Fordiste qui a été longtemps proné et qui est maintenant critiqué pour sa linéarité: il s'appuie sur le modèle hiérarchique, c'est le chercheur, l'innovateur qui détient le savoir et le diffuse. Le processus d'innovation est cascadé d'une personne à l'autre.
  • l'innovation distribuée: où les facteurs de qualité, de risque de la transposition des sciences dans la société, de développement durable sont pris en compte.
  • l'innovation en R&D: ici, l'innovation est une option de l'invention à développer. Il y a une projection à moyen et long terme, avec une expérimentation de l'invention par sa "cible", par exemple les essais cliniques de nouvelles molécules pharmaceutiques.
  • l'expérimentation collective qui est la collaboration d'un collectif hétérogène autour de préoccupations communes. La "cible" de l'innovation est impliquée, elle participe. On peut citer l'open-source comme exemple. Mais ce processus implique une coordination et une fédération fragile et difficile.

Par la suite, différents retours d'expériences de chercheurs sur le terrain ont fait la part belle au processus d'innovation collective. Tout en montrant les difficultés rencontrées pour le mettre en place!
Il a été souligné qu'il faut avoir conscience du potentiel d'innovation des "autres". La Recherche peut aider les acteurs (ici les agriculteurs des pays en voie de développement) à innover et inversement.
Il a aussi été montré que la compréhension mutuelle entre chercheurs et expérimentateurs est primordiale. Il y a donc tout un travail préliminaire pour établir un langage commun entre les différents acteurs du projet innovant. Ce travail implique de prendre en compte les dimensions technique, sociale et organisationnelle des différents acteurs. Et il permet de déboucher sur un accord, un engagement réciproque entre les chercheurs et les acteurs. Cet accord fédère l'ensemble des acteurs autour du projet d'innovation.

Cela montre que l'innovation s'appuie sur des réseaux hétérogènes, qui peut se résumer au triangle "Science - Technologie - Marché" pour la Recherche scientifique. Cela montre aussi qu'un projet d'innovation en se gère pas comme un projet classique: il faut maitriser et coordonner les divergences innovantes de ces réseaux.

Cette conférence est une belle illustration de ce qu'on nous a répété cette année en cours:

1 personne + 1 personne >= 3 idées

Posté par tite mimi à 18:05 - Conférences, visites - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire